Marketing

Comment devenir traducteur assermenté en France ?

Vous voulez devenir traducteur assermenté ? Avant de déposer votre dossier de candidature, une analyse du contexte local pourra s’avérer utile. Vous devez aussi respecter les conditions requises par les juridictions françaises. Une fois nommé, encore faut-il trouver des clients.

Par ailleurs, des agences spécialisées en traduction assermentée recrutent en permanence des traducteurs assermentés experts. Ces dernières années, le besoin a en effet énormément augmenté. Après une petite pause due à la crise sanitaire du COVID-19, cela devrait repartir dans les prochaines semaines avec le succès des campagnes de vaccination.

Pour la rédaction de cet article, nous avons fait appel aux experts de Tomedes, une agence de traduction spécialisée basée à Tel Aviv, aux Etats-Unis et dans plusieurs villes en France.

Analyser le contexte local

Les besoins linguistiques diffèrent d’une région à l’autre

Un traducteur assermenté (ou traducteur agréé) est un officier ministériel. Les traducteurs assermentés sont appelés traducteurs interprètes officiels. Ils sont répartis parmi les 36 Cours d’appel françaises et sont plus de 4 000. Par conséquent, une analyse du marché sera utile si vous souhaitez augmenter vos chances d’être nommé traducteur agréé. Il se peut que la Cour d’appel de votre circonscription soit déjà suffisamment pourvue en traducteurs interprètes officiels (vous devez obligatoirement candidater auprès de la Cour d’appel de votre domicile).

Vous serez davantage valorisé si vous parlez plusieurs langues, une langue rare ou une langue dont cette Cour d’appel a besoin. Votre profil intéressera également des agences dont les besoins en traduction assermentée sont multiples.

Vérifier le nombre et l’âge des traducteurs assermentés

Consultez la liste des traducteurs interprètes officiels. Les listes d’experts judiciaires auprès des Cours d’appel sont consultables depuis le site de la Cour de cassation. Ainsi, en vérifiant le nombre des traducteurs rattachés à une Cour d’appel et leurs spécialités linguistiques, vous saurez s’il est judicieux ou non de postuler auprès de cette juridiction.

Parfois des sections sont vides, car il n’y a pas de traducteur agréé par la Cour d’appel pour ces langues, généralement assez rares. Mais cela peut aussi signifier que les besoins d’une Cour d’appel dans cette langue sont inexistants.

Les traducteurs interprètes officiels partent automatiquement à la retraite à l’âge de 70 ans. Vous pouvez donc vérifier leur âge (leur année de naissance est mentionnée) pour savoir s’il existe une chance de voir une Cour d’appel recruter de nouveaux traducteurs afin de les remplacer. Gardez à l’esprit que les Cours d’appel procèdent à des nominations de traducteurs supplémentaires uniquement en fonction de leurs besoins en traduction assermentée.

Répertorier le nombre de traducteurs assermentés dans une zone géographique

Un bon moyen de savoir si la demande en traducteurs interprètes officiels est suffisante dans une région consiste à répertorier les traducteurs indépendants ou les agences de traduction assermentée. La présence d’agences de traducteurs assermentés très spécialisées dans la zone où vous souhaitez vous implanter prouve qu’il existe un réel besoin. Certains territoires sont moins courus, bien qu’une clientèle potentielle existe. Dans ce cas-là, envisagez de déménager…

Les conditions pour devenir traducteur assermenté

Une expérience requise

Tout citoyen français, majeur, avec un casier judiciaire vierge, peut candidater. Vous devez impérativement posséder une expérience professionnelle significative pour augmenter vos chances d’être nommé traducteur agréé.

Les candidats doivent aussi être titulaires d’une formation Bac + 5 reconnue par l’Etat. Il peut s’agir d’un diplôme universitaire en langues étrangères ou d’un diplôme spécialisé, comme l’École Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs (ESIT).

Vous devez maîtriser parfaitement votre langue maternelle et une langue étrangère, à l’oral comme à l’écrit. Idéalement, vous parlez plusieurs langues.

Postuler auprès du procureur de la République

Présentez votre candidature au procureur de la République du Tribunal de grande instance (TGI) de votre circonscription.

Retirez un dossier au TGI et indiquez votre expérience professionnelle et vos motivations.

La police mène une enquête de moralité, pour vérifier que vous répondez aux critères de professionnalisme et de probité attendus pour occuper cette charge. Vous pouvez être convoqué pour répondre à certaines questions et fournir des informations.

La police transmet ensuite votre dossier à la cour d’appel de votre circonscription, qui peut vous convoquer afin de vous demander de fournir des informations supplémentaires.

Prêter serment

Si votre dossier est accepté, vous prêtez serment au cours d’une prestation solennelle.

Vous êtes désormais habilité à réaliser n’importe quelle traduction certifiée. Ce titre est valable dans toute la France. Vous pouvez donc déménager une fois votre nomination obtenue.

Les traducteurs interprètes officiels sont nommés pour une durée de 5 ans renouvelable.

Après 3 ans d’exercice, un traducteur interprète officiel peut être agréé par la Cour de cassation, et voit sa rémunération augmenter.

Comment trouver des clients ?

Répondre aux sollicitations de l’Etat

Vous pouvez répondre aux sollicitations de l’Etat (garde à vue, audience…). Vous devez être disponible (même en pleine nuit) et ne pas habiter trop loin de la juridiction à laquelle vous êtes rattaché. Cependant, votre volume d’affaires ne sera vraisemblablement pas assez conséquent. Sans compter des délais de paiement longs (6 mois minimum). Mieux vaut donc compléter votre activité en travaillant pour des entreprises ou des particuliers qui ont régulièrement besoin d’une traduction certifiée.

Travailler dans le secteur privé

Heureux comme un traducteur assermenté ? Les démissions sont rares. Les traducteurs interprètes officiels exercent pour la plupart en tant que professionnels libéraux et leurs coordonnées sont publiques. Cependant, lorsque des particuliers cherchent où trouver des traducteurs interprètes officiels, ils se tournent généralement vers des agences de traduction assermentée.

Certaines agences de traduction en ligne peuvent ainsi vous solliciter pour réaliser une traduction certifiée.

S’inscrire sur des plateformes de traducteurs

Vous pouvez vous inscrire sur une plateforme en ligne de traducteurs. Mais vous devrez souvent proposer un tarif fixe (généralement journalier). Or selon la complexité de la traduction assermentée, mieux vaut pouvoir préalablement négocier son prix avec vos clients.

Leave a Comment