Formation - Emploie

Que faut-il savoir sur la formation continue professionnelle ?

formations-professionnelle

La formation continue professionnelle présente de nombreux avantages aussi bien pour les travailleurs du secteur public, ceux du secteur privé et les demandeurs d’emploi. L’objectif principal de cette démarche est l’acquisition de compétences professionnelles. Découvrez dans cet article l’essentiel à savoir sur le sujet.

Qu’est-ce que la formation continue professionnelle ?

La formation continue professionnelle est une opportunité qui permet d’améliorer ses compétences ou d’en acquérir de nouvelles durant sa vie professionnelle. Destiné à toute personne de la vie active (salarié, demandeurs d’emploi, travailleur indépendant, etc.), ce type de formation s’inscrit dans le cadre d’un retour à l’emploi, d’un maintien ou d’une sécurisation professionnelle. Ses principaux avantages sont entre autres :

  • l’optimisation des compétences ;
  • l’adaptation aux évolutions d’un métier ;
  • l’accroissement des chances de progression professionnelle ;
  • le renforcement professionnel ;
  • l’acquisition de certification reconnue dans la profession ;
  • l’amélioration de la productivité.

Les différents types de formations continues professionnelles ?

En fonction de vos objectifs, il existe plusieurs types de formation continue. Le bilan de compétence est destiné aux personnes qui désirent évoluer professionnellement et qui sont indécises par rapport à la formation à choisir. La formation de remise à niveau est idéale lorsque vous n’êtes pas très sûr de vos compétences ou lorsque vous ne vous sentez pas en mesure de postuler à un emploi.

Pour ceux qui travaillent dans des secteurs très dynamiques, il existe des mises à jour qui permettent de se mettre à niveau et d’être outillés pour répondre aux nouvelles exigences. Il y a aussi la formation qualifiante pour les salariés et qui permet de se perfectionner dans un métier donné. Dans le cas où vous souhaitez effectuer une formation pour laquelle vous n’avez pas les compétences requises, vous pouvez faire une formation préqualifiante.

Les différents dispositifs de la formation continue

La formation continue professionnelle s’adresse à deux grandes catégories de personnes. Il s’agit des demandeurs d’emploi et des salariés.

Les demandeurs d’emploi peuvent bénéficier des formations financées par le Pôle emploi, les municipalités ou le conseil régional. Leur indemnisation relève de l’assurance chômage et varie selon leur situation individuelle. Parfois, ils bénéficient d’une allocation prise en charge par la région ou l’Etat.

Pour ce qui est des salariés, ils peuvent bénéficier d’un certain nombre de dispositifs. Ces derniers disposent :

  • du plan de formation de leur entreprise ;
  • du Compte personnel de formation (CPF) ;
  • le Congé Bilan de Compétences ;
  • du projet de transition professionnelle ;
  • du Congé validation des Acquis de l’Expérience.

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est un dispositif qui permet au salarié d’accéder à la formation tout au long de sa vie professionnelle. C’est un compte qui comptabilise la somme dont dispose le salarié pour se former. Il est accessible depuis l’entrée sur le marché du travail jusqu’à la retraite. En effet, ce compte est alimenté de différentes manières selon que vous êtes salarié à temps plein, salarié à temps partiel, travailleur indépendant, agent public ou encore travailleur saisonnier. Par ailleurs, le CPF concerne aussi les personnes en situation de handicap admises dans un établissement ou service d’aide par le travail (ESAT).

Pour utiliser le CPF, il suffit que le titulaire du compte suive une formation professionnelle. Aujourd’hui, tout actif (sauf les agents public) dispose d’un CPF. Vous n’avez qu’à vous rendre sur le site officiel et à vous connecter à votre espace personnel pour avoir accès à toutes les informations qui y sont liées : crédit en euros, informations sur les formations auxquels vous pouvez recourir, information sur les financements de formation, etc. Pour plus de sécurité, il est conseillé de ne jamais donner vos codes CPF (numéro de sécurité sociale, email, identification de connexion) à qui que ce soit. Même pas aux professionnels du secteur.

Laisser un message