Entreprise

Profession libérale : comment choisir sa plaque professionnelle ?

Les professions libérales font partie des secteurs d’activité faisant l’objet de restrictions en matière de publicité. C’est pour pallier ces mesures que bon nombre d’entre elles ont recours aux plaques professionnelles. En effet, c’est le seul moyen légal pour communiquer sur leur existence et gagner en visibilité. Étant devenu au fil du temps un outil indispensable, il est primordial de connaître la réglementation qui régit le choix d’une plaque professionnelle.

Qu’est-ce qu’une plaque professionnelle ?

Une plaque professionnelle est une enseigne placée souvent à l’entrée d’un bâtiment ou dans la rue pour signaler la présence d’une entreprise, d’une association ou d’un cabinet professionnel. Ce n’est pas un outil publicitaire, mais surtout un outil informatif.

Elle a pour rôle d’offrir une identification claire de votre lieu d’exercice, d’informer les clients ou patients sur l’activité exercée ainsi que les heures d’ouverture et de fermeture, mais aussi de témoigner de la légalité de votre exercice. On retrouve ces plaques en grande majorité chez les professionnels qui exercent en libéral. On peut citer par exemple les avocats, médecins et agents immobiliers, entre autres.

Pour choisir sa plaque professionnelle, il existe certaines règles à suivre. Elles sont spécifiques à chaque profession libérale. Vous pouvez d’ailleurs commander votre plaque professionnelle sur Plaque Rapide, leader dans la fabrication et la vente de plaques professionnelles sur mesure.

Que peut-on inscrire sur une plaque professionnelle ?

Pour commander sa plaque professionnelle, il faut définir les informations qui doivent être inscrites. En effet, la réglementation relative à l’inscription sur la plaque professionnelle diffère sensiblement selon le type de profession libérale. Toutefois, quelle que soit l’activité, certaines informations doivent être présentes.
Il s’agit de :

  • Nom et prénom du professionnel ;
  •  Coordonnées du professionnel ;
  • Jours de travail ;
  • Horaires d’ouverture et de fermeture ;
  • Logo de l’entreprise (s’il y a lieu) ou le caducée pour les professionnels de la santé ;
  • Diplômes obtenus.

Il importe de rappeler qu’à ce niveau, toute forme de publicité est interdite.
Pour les diplômes, cela dépend du conseil de l’ordre auquel vous êtes rattaché. Ce dernier détermine quels diplômes vous pouvez ou non inscrire sur la plaque professionnelle en fonction d’une liste de titres et qualifications préétablis.

Choisir sa plaque en tant que professionnel de justice

Le choix d’une plaque par les professionnels de justice est encadré par le code de déontologie qui régit la profession. En effet, la taille et le format de la plaque y sont indiqués. La taille maximale à ne pas dépasser est de 30 x 20 cm. Ainsi, pour les avocats, la dimension recommandée est de 20 x 15 cm. Il en est de même pour les huissiers de justice et les notaires.

Pour ces derniers, on doit distinguer sur la plaque l’enseigne avec la Marianne. La plaque doit obligatoirement mentionner le nom du notaire et ses coordonnées. Il est recommandé pour ces professionnels d’utiliser une plaque en plexiglas ou en laiton et de miser sur la sobriété afin de conserver une image très professionnelle.

Le règlement de copropriété indique quelles sont les activités professionnelles autorisées au sein de l’immeuble. Il précise aussi les dimensions ainsi que les supports utilisés par les autres professionnels exerçant dans le bâtiment afin qu’il y ait une certaine harmonie dans l’installation des plaques en façade.

Choisir sa plaque en tant que professionnel de santé

La principale règle à respecter pour choisir sa plaque est la dimension de celle-ci. La taille maximale recommandée est de 30 × 25 cm. La matière à utiliser est le laiton, même si de plus en plus de professionnels de santé optent aujourd’hui pour le plexiglas ou l’aluminium.

Chez les médecins et les chirurgiens, la matière utilisée est le laiton de taille A4 ou dans une autre matière de couleur claire, avec une dimension de 30 x 20 cm. Les infirmiers, les sages-femmes et les orthodontistes doivent avoir une plaque de 30 x 25 cm. Le choix de la matière et de la couleur est laissé à leur discrétion, sauf pour les orthodontistes qui sont tenus d’avoir une plaque en laiton.

Les autres professionnels de la santé tels que les kinésithérapeutes, les ostéopathes, les psychologues, les dentistes et chirurgiens-dentistes ou encore les naturopathes peuvent choisir librement la matière et la couleur de leur plaque.

Les orthophonistes, par contre, ont la possibilité d’avoir deux plaques, une plaque de rue et une seconde à l’entrée du cabinet. Ils sont bien les seuls à bénéficier de ce privilège. De manière générale, le contenu de la plaque doit traduire fidèlement les aptitudes professionnelles du praticien certifiées par un diplôme.

Laisser un message