Banque/Finance

Qu’est-ce qu’un compte débiteur et quels sont les frais liés ?

compte debiteur

Un compte bancaire n’est soumis qu’à deux statuts : compte créditeur ou compte débiteur. Ces termes méconnus par une majeure partie des Français sont considérés comme incompréhensibles ; ce qui n’est pas le cas. Le compte créditeur est un compte sur lequel vous avez de l’argent. Quant au compte débiteur, il implique que vous êtes à découvert et que votre banque vous prélève des frais appelés agios. Une étude menée récemment a d’ailleurs prouvés que chaque année, les Français payaient de grosses sommes d’agios. Qu’est-ce qu’en réalité un compte débiteur, et quels sont les frais réels qu’il implique et comment y échapper ? C’est ce dont traitera cet article.

Qu’est-ce qu’un compte débiteur ?

Un compte débiteur est tout le contraire d’un compte créditeur, soit avec un solde négatif. Cependant, un tel compte n’est pas forcément dans le rouge. C’est en fait un compte bancaire qui bénéficie d’une autorisation de découvert. Le découvert est un type de crédit sans frais attribué au bénéficiaire du compte. Il lui permet d’utiliser plus d’argent qu’il en a sur le compte. Les frais allouer par une autorisation de découvert varient d’une banque à une autre. L’autorisation de découvert n’est souvent pas gratuite.

Notez que lorsque vous contractez une autorisation de découvert, vous avez trois mois pour régulariser le compte débiteur. Auquel cas, vous vous verrez proposer un crédit de consommation par votre banque que vous ne pourrez malheureusement pas refuser. Il est également à retenir qu’il existe plusieurs découverts bancaires.

Les différents types de découvert bancaires

Il existe principalement trois types de découverts bancaires qui impliquent chacune des solutions et sanctions différentes.

Le découvert bancaire ponctuel

Ce type de découvert fait allusion à une disposition prise par votre banque pour vous aider à faire face à des dépenses imprévues ou urgentes. Avec ce découvert, vous avez un compte débiteur de manière ponctuelle. Un autre caractère propre à ce découvert est qu’il est non-contractuel. Il implique donc que votre banque n’ait pris aucune mesure formelle.

L’octroi de découvert ponctuel est basé sur la confiance de la banque en vous et sur la fidélité que vous avez à celle-ci. Pour vous l’accorder, votre conseiller peut donc prendre appui sur vos habitudes financières et votre sérieux. Mais, si cette situation d’urgence persiste ou devient trop récurrente, votre conseiller peut retourner sur le principe que vous n’avez aucune autorisation de découvert. Il pourra donc vous facturer des agios sans que vous n’ayez votre mot à dire. Pour éviter cette situation, il est recommandé de formuler un accord et de mettre celui-ci par écrit.

Compte débiteur : découvert bancaire autorisé

Comme son nom l’indique, c’est un type de découvert qui est clairement autorisé par votre banque ; c’est donc l’exact opposé du découvert ponctuel. Contracter un découvert bancaire autorisé implique donc que vous avez signé un accord qui vous permet de dépasser le solde fixe de votre compte. Par conséquent, vous êtes mis au courant par le conseiller du taux d’intérêt et des conditions de remboursement de ce découvert.

Toutefois, le fait que votre banque vous autorise à un découvert ne signifie que vous pouvez être perpétuellement avec un compte débiteur. Si cette situation se présente, votre banquier aura le pouvoir légitime de révoquer votre autorisation de découvert sans votre permission et sans justificatif. Il vous fera juste parvenir deux mois avant la situation un préavis écrit par courrier ou email.

Dans ce cas, vous pouvez faire appel à un médiateur bancaire pour négocier un rééchelonnement de votre dette pour avoir une plus grande marge de manœuvre. Ou, vous pouvez faire vous-même une demande à votre banque pour supprimer l’autorisation de découvert et/ou diminuer le montant autorisé.

Compte bancaire débiteur : découvert non autorisé

Si vous ne bénéficiez pas d’une autorisation de découvert par votre banque et que vous faites un prélèvement, un chèque, un retrait ou un paiement qui dépasse le solde de votre compte, votre banque le rejettera ou pas. Dans le cas où il n’y a pas de rejet, vous vous retrouverez dans le rouge. Votre banque pourra donc prélever des agios, elle est dans son droit. Si cela arrive, vous devrez alors régulariser votre situation le plus vite possible. Sans quoi, vous serez fiché ou d’autres frais vous seront prélevés du fait de votre compte débiteur.

Quels sont les frais liés à un compte débiteur ?

Comme vous l’avez si bien compris, un compte bancaire débiteur est soumis à des frais significatifs. L’agio est l’un de ces frais. Mais hormis celui-ci, il y a également les taux d’intérêt, les frais liés au rejet de chèque, au rejet de prélèvement et aux lettres d’information qui sont envoyées au client par la poste.

L’autre frais prélevé pour un compte débiteur est la commission d’intervention. Celle-ci intervient lorsque le client effectue une opération qui dépasse le découvert autorisé, ou lorsque celui-ci est dans le découvert non autorisé.

Réduire ses frais liés au compte débiteur ?

Généralement, les frais liés au dépassement du découvert ou à un découvert non mensuel se font sur une base mensuelle. Mais si vous êtes très souvent dans le rouge, alors vous aurez droit à une accumulation de ces frais. Il s’en suivra donc une facture lourde qui pourrait vous ruiner. Pour éviter d’en arriver là, la meilleure solution sera d’adopter les banques en ligne. Ces dernières n’ont pas de frais de location attribuée aux agences physiques ou pour le personnel. Par conséquent, elles présentent des frais de banques très minimes par rapport aux banques physiques.

Faire en sorte que votre compte ne soit plus débiteur

À l’heure actuelle, le meilleur moyen pour sortir du cercle vicieux de compte bancaire débiteur représente les associations de consommateur. Grâce aux campagnes de sensibilisation qu’elles mènent, vous serez à même de mieux saisir les raisons d’un découvert, ainsi que les mécanismes de fragilité financière. Ces associations prodiguent également des conseils qui vous seront utiles pour joindre les deux bouts sans avoir à faire un crédit, pour mieux tenir votre budget et maîtriser votre situation financière.

En résumé, la notion de compte débiteur est relativement facile à saisir. Il faut juste retenir qu’un compte débiteur implique un découvert, des frais supplémentaires prélevés et qu’il existe plusieurs types de découverts. Retenez aussi que les frais liés à un compte débiteur ne sont pas moindres. Pour éviter ces frais, il vaudrait mieux s’arranger pour sortir votre compte bancaire de la situation de débiteur.

Leave a Comment